• Le Kouign -Amann

    Kouing Amann

    Ingrédients :

    • 250 g farine de blé
    • 200 g de beurre demi-sel
    • 200 g de sucre en poudre
    • 10 g de levure de boulanger fraîche
    • 2 pincées de sel
    • 10 cl d’eau

     

     

    Instructions :

    • Pensez tout d’abord à sortir le beurre du réfrigérateur afin qu’il ramolisse.
    • Commencez par réaliser la pate du kouign-amann : mélangez la levure de boulanger et 3 cuillères à soupe d’eau tiède dans une tasse, puis, dans un saladier, mélangez la farine et ajouter 2 pincées de sel.
    • Formez un puits et versez-y votre mélange de levure et 10 cl d’eau.
    • Farinez votre plan de travail et travaillez votre pâte à kouign-amann jusqu’à l’obtention d’une pâte souple.
    • Laissez la pâte reposer à température ambiante pendant 3 h.
    • Au bout des 3 heures de repos, la pâte aura triplé de volume : sur votre plan de travail fariné, travaillez-la de manière à lui donner une forme carrée d’1cm d’épaisseur : étalez 1/4 de beurre au pinceau (soit 50g) et 1/3 du sucre (soit 65g).
    • Repliez la pâte à kouign amann en 3 et avec votre rouleau à pâtisserie étalez la très finement. Beurrez-la à nouveau et saupoudrez encore de sucre. Repliez la pâte encore une fois en 3.
    • Laissez reposer la pâte durant 30 mn au frigo.
    • Renouvellez pour la dernière fois l’opération précédente : étalez la pâte, saupoudrez encore avec le reste de sucre et étalez le reste du beurre puis repliez la pâte en forme de carré.
    • Préchauffez le four thermostat 7 (210°).
    • Mettez votre pâte dans un moule généreusement beurré.
    • Puis, faites cuire le kouign-amann pendant 35 mn environ : au bout de 10 mn, versez un peu de beurre sur le kouign-amann et ce toutes les 5 mn. Le beurre fondra ainsi doucement pendant la cuisson.
    • Une fois votre kouign-amann cuit, sortez-le du four et patientez un quart d’heure avant de procéder au démoulage.
    • Servez votre kouign-amann tiède et dégustez-le !

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Pays d'iroise

                                              Trez-Hir   Plougonvelin

    Pays d'iroise

    Pointe St Mathieu

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

     

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Le Conquet

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

    Pays d'iroise

     


    votre commentaire
  • Kerlouan 

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    A Ménéham, sur la cotes des Légendes  

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

     

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

     

    Des bâtiments ont été aménagés en gite pour les randonneurs 

    Pays des Légendes

     

    Pays des Légendes

     

    et d'autres  retracent le passé  et traditions  du pays 

    Pays des Légendes

     

    Lit clos 

    Pays des Légendes

     

    Pays des Légendes

     

     

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

     

    la maison des douaniers

    Pays des Légendes

     

    Face a la mer

    Pays des Légendes

    tas de goemons

    Pays des Légendes

     

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

     

    Pays des Légendes

     

     

    Voici mes toiles , des huiles  de mon pays 

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

     

    Pays des Légendes

    Plounéour-Trez

     

     

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes

    Brignogan -Plages

    Pays des Légendes

    Pays des Légendes


    8 commentaires
  • Roscoff

    Roscoff est une presqu'ile  de la baie de Morlaix , une cité Corsaire..

    Pays du Leon

     

    Région riche , terre légumiere . choufleurs ,artichaut ,oignons ...

     

    Pays du Leon

     L'histoire retient qu'en 1828, Henri Ollivier, un jeune paysan de Roscoff, tenta l'aventure d'aller vendre ses oignons en Angleterre : il en revint les cales vides et les poches bien remplies… C'est ainsi que débuta le phénomène "Johnny", du surnom donné par les britanniques aux paysans de Roscoff et de sa région (petit Jean). Chaque année plus nombreux, les Johnnies s’expatriaient dès la fin juillet après le pardon de Sainte Barbe pour aller vendre leurs oignons au porte à porte dans toute la Grande Bretagne, à pied tout d’abord puis à vélo à partir des années 1920. Le métier était difficile mais heureusement rentable. Le phénomène connut son apogée dans les années 20 avec 9000 tonnes vendues outre Manche par près de 1400 Johnnies.

    Pays du Leon

    La maison des Johnies

    Installée dans une petite ferme traditionnelle, la Maison retrace l’histoire des Johnnies et de l’oignon de Roscoff.

    Les Johnnies (petit John) sont les marchands d’oignons qui à partir de la moitié du 19ème siècle, quittaient Roscoff dans le courant de l’été pour vendre leurs marchandises en Grande Bretagne.

     

     

    Pays du Leon

     

     Fête de l'Oignon de Roscoff ( fin aout) 25 et 26 aout 2013 

    Afin de soutenir les producteurs dans leur démarche de qualité (obtention de l'A.O.C. en juillet 2009), la ville organise une fête chaque année : marché de l'Oignon de Roscoff (les producteurs et les Johnnies proposent des oignons en vrac ou en tresses, des oignons issus de l'agriculture biologique ou traditionnelle) Il est également possible de le déguster : tartine à la compote d'oignons, tarte à l'oignon, pain fourré à l'oignon et bien-sûr, l'inévitable soupe à l'oignon. Danse, musique, jeux, animations pour enfants, ... animent le marché. Toute la ville est en fête pendant deux jours.

     

    Pays du Leon

     L’histoire de l'oignon de Roscoff est très particulière : elle mérite qu'on s'y attarde quelque peu pour comprendre l'attachement des producteurs à cet oignon qui fait la fierté de toute la région.

    Pays du Leon

    Il faut remonter le temps jusqu'au 17ème Siècle pour découvrir l'origine de l'Oignon de Roscoff. C'est en effet en 1647 que Frère Cyril, un moine capucin, sema les premières graines dans les jardins du couvent à son retour de Lisbonne. A cette époque, la ville de Roscoff avait une activité essentiellement liée au commerce maritime, basée sur l’exportation de sel provenant du Sud de la Bretagne et de toiles de lin fabriquées dans la région. Les légumes étaient cultivés dans les jardins potagers et servaient au ravitaillement des marins. Les oignons constituaient un aliment essentiel pour eux, car ils permettaient de prémunir contre le scorbut, du fait de leur richesse en vitamine C.

    Très vite remarqué pour ses qualités gustatives et sa très longue conservation, la culture de l'oignon de Roscoff se développa rapidement dans les environs du port. Au 18ème Siècle, avec le déclin du commerce de la toile, les paysans se tournèrent vers la culture de l'oignon et d'autres légumes sur Roscoff et les communes avoisinantes.

    Pays du Leon

     

    Pays du Leon

                                     Cité de caractère  Bretonne 

    Pays du Leon

     

    son port de plaisance 

    Pays du Leon

     

    ses plages de sables fins  

     

    Pays du Leon

     

    Vous serez surprise par la végétation inhabituelles , au detours d'une ruelle  ,près des maison , le climat favorise la culture de plantes exotiques .

     

     

    Pays du Leon

     

    N'oubliez pas d'aller visiter le jardin Exotique de Roscoff , il vaut le detours avec sa collection de Cactées  et de plantes Exotiques.

    un dépaysement total .

     

     

    Pays du Leon

     

    Pays du Leon

    Devise de Roscoff : A Rei A Skei Atao (Cogne dur, cogne fort, cogne toujours).


    votre commentaire
  • Le Chateau De Trévarez , surnommé " le Chateau Rose " , Dernier Chateau construit en France , est un monument de la commune de St Goazec , en Finistère .

    Chateau De Trévarez

     Photo 2012

    Chateau De Trévarez

    Photo  1990, on distigue la partie G détruite .

     

    Site Incontournable du Centre Finistère , Labellisé patrimoine du XXe siecle ,Le domaine de Trévarez  construit en fin du 19e siecle  par James de Kerjégu, séduit par son chateau "Belle Epoque " de briques roses et de pierres de Kersanton . Insolite bâtisse est alors dotée des équipements des plus novateurs de l'époque , charpente métallique , ascenseurs , electricité, chauffage, décorations Art Nouveau .

     


    Chateau De Trévarez

    Bombardé lors de la 2nde  guerre , le chateau , actuellement en cours de restauration , est partiellement accessible a la viste et héberge une exposition permanante retraçant l'histoire du chateau , et présentant quelques vestiges . Les majestueuses écuries, toujours intactes , sont à la mesure architecturale du chateua  et acceuillent chaque année  animations  et expositions temporaires.

    Chateau De Trévarez

     

    Implantéees au coeur d'un magnifique parc forestier et floral de 85ha, labellisé Jardin Remarquable, le Domaine est réputé pour la beauté de ses collections de camélias , Rhododendrons et Hortensias , offrant aux visiteurs une floraison étalée au rythme des saisons. 

    Chateau De Trévarez

     

    Chateau De Trévarez

    Chateau De Trévarez

    cette Année , le domaine de Trévarez vous invite  à découvrir les scultures végétales de Patrick Dougherty : des oeuvres d'une grande originalité  dont une concue avec et pour le domaine de Trévarez .

    Chateau De Trévarez


    votre commentaire
  • Far Breton 

    Pour un grand plat  pour 10 personnes:

    1 litre de lait fermier entier

    200g de sucre

    300g de farine

    4 oeufs

    50g beurre salé 

    prechauffer le four  180°

    y mettre le plat  a chauffer 

    Pendant se temps là , préparer la pâte .

    Dans une terrine , verser la farine , le sucre  et delayer avec un peu de lait jusqu'a ce que le mélange soit lisse et sans grumeaux .

    casser y les oeufs , bien mélanger toujours avec une cuillère en bois ;

    verser le restant du lait .

    mettre a fondre le bon morceau de beurre ds le plat au four  et dès que le beurre mousse , y verser la préparation .

    on peut saupoudrer de sucre vanillée  (2 sachets)

    ou  mettre des pruneaux  que l'on aura fait gonfler la veille ds une infusion de thé . (250 g)

    ou des raisins secs .

     

    Faire cuire 40mn  four 180°

    Le far Breton


    1 commentaire
  • Crème caramel au beurre salé

    Crème caramel au beurre salé

    La crème caramel au beurre salé,  c'est le goût de la Bretagne à l'état pur ! Pour agrémenter les crêpes bien sûr et des tas d'autres douceurs.

    Pour 4 personnes :

    • 160 g de sucre en poudre
    • 80 g de beurre demi-sel
    • 20 cl de crème liquide
    • Préparation : 5 mn
    • Cuisson : 10 mn
    • Repos : 0 mn
    • Temps total : 15 mn
     

    1Mettez dans une casserole le sucre et faites chauffer sur feu moyen pour obtenir un caramel à sec. Le sucre va commencer à se dissoudre, devenir liquide puis se transformer en un liquide ambré : ça prend à peu près 3 ou 4 minutes. Pendant ce temps, dans une autre casserole, faites chauffer la crème liquide et réservez.

    2Dès que le sucre est transformé en caramel, retirez la casserole du feu et ajoutez délicatement une petite partie de la crème. Attention aux projections. Remuez vivement et incorporez le reste petit à petit. Quand il n'y a plus de bouillons, ajoutez le beurre et remuez à nouveau jusqu'à consistance d'une crème moyennement liquide. Si la crème ne vous semble pas assez épaisse, remettez la casserole à feu doux et remuez jusqu'à ce que vous obteniez la consistance souhaitée.

    3Versez dans un bocal en verre, couvrez et réservez au frais.


    1 commentaire
  • La culture de la fraise a Plougastel-Daoulas

    Histoire  de la fraise

    Origine du mot Fraise : Son nom vient du latin fragrum, signifiant parfum.
    La variété la plus connue à Plougastel : la gariguette

    Au XVIIIe, c'est Amédée -François Frézier qui  la  ramena, des côtes chiliennes,  la croisa avec une fraise des bois pour donner la fameuse fraise"Gariguette " qui fit au début de ce siècle la célébrité de Plougastel.

    Ce voyage de recherche se réalisera dans un esprit de reconnaissance envers le CHILI, ce pays à qui l’on doit la fortune et la notoriété de Plougastel. Apprécier l’hospitalité locale dans un respect mutuel, protéger l’environnement, sa flore, sa faune et ses ressources naturelles...
    tel est l'état d'esprit dans lequel nous partons à la quête de la fraise.

    Lors de son passage à Concepcion, sur la côte chilienne, Frézier, observateur intelligent et curieux des pratiques agricoles, est attiré par la fraise autochtone (dite Blanche du Chili), qu’il ramènera en France, deux ans plus tard, au prix de soins méticuleux durant la traversée

    La culture de la fraise a Plougastel-Daoulas

    Du jardin royal, en passant par le jardin botanique de Brest, le hasard mène, en 1740, la fraise du Chili dans la presqu’île de Plougastel. Bénéficiant d’un climat océanique d’une douceur exceptionnelle, similaire à celui du berceau d’origine de la fraise chilienne, cette commune sera la première à la cultiver.

    La culture de la fraise a Plougastel-Daoulas

     

    Son implantation déclenche une véritable révolution "agri-culturelle " dans le village. C’est en effet autour du savoureux petit fruit rouge, devenu ressource essentielle, que s’organise la vie des plougastells. Jusqu’en 1940, la commune produit le quart de la production française, exportant vers Paris, puis vers l’Angleterre : on parle de " l’âge d’or de la fraise ". Mais, après la Seconde Guerre Mondiale, le manque d’évolution des techniques de production, l’absence de recherche agronomique et de main d’œuvre entraînent un déclin inexorable du marché.

    La culture de la fraise a Plougastel-Daoulas

     

    Pour contrer cette mort annoncée, le 7 juin 1996, le fruit rouge fait l’objet d’un plan de relance, et en 1997, le Musée de Plougastel devient " Musée de la Fraise et du Patrimoine ", musée unique en France. Sous l’impulsion de la région, du département et de la commune, une ère de renouveau s’annonce.

     

    ... Pour que la fraise, à la manière de Montélimar et ses nougats, redevienne associée au nom de Plougastel.

    La culture de la fraise a Plougastel-Daoulas

     

     

     


    3 commentaires
  •  

    Sablés ou Palets Bretons

    Les Palets Bretons

    Ce sont des petits sablés au beurre salé .

     

    200g de farine

    2 jaunes d'oeuf

    125g de sucre

    125g de beurre salé

    versez ds un saladier la farine et le sucre

    ajoutez les jaunes d'oeuf , couper le beurre en petit morceau

    petrir  et former une boule

    etaler la pate  avec un rouleau et decouper a l'aide d'un emporte piece

    si vous voulez des palets  (plus gros)  coupez la boule en 2  et faites deux boudins , les enrouler ds du filme plastique et  1/2 h au frigo

    a la sortie du frigo , couper les boudins en rondelle  epaisse  de 2 cm

    les disposer sur une plaque  et cuisez  au four 180° pendant 10mn


    3 commentaires
  • Le Kig ha Farz est une recette traditionnelle de notre belle Bretagne, et plus précisément originaire du Pays de Léon. Pour les plus curieux d’entre vous, Kig signifie « viande », ha « et », puis Farz « Far ». Cette recette emblématique Bretonne était réputée pour être un plat pour pauvres. On a pour habitude de l’appeler familièrement le « pot au feu breton ». Notez que le kig-ha-farz est composé de 2 fars : le farz blanc à base de farine de froment (un goût proche de la crêpe) et le farz noir à base de farine de blé noir (au contraire, un goût proche de la galette bretonne). Allez, passons maintenant à la préparation de ce plat Finistérien par excellence !

    Kig ar Farz

    Temps de préparation : 45 minutes
    Temps de cuisson : 3 minutes

     

    Ingrédients (pour 4 personnes) : - 500 g de Plat de côte
    - 500 g de Jarret de boeuf
    - 1 Jarret de porc demi-sel
    - 300 g de lard demi-sel
    - 1 chou
    - 5 carottes
    - 3 navets
    - 3 poireaux
    - 1 petit kg de pommes de terre
    - 3 gros oignons
    - 300 g de beurre demi-sel

    Pour le far blanc :
    - 100 gr de sucre semoule
    - 250 g de farine
    - 2 oeufs
    - 3/4 Litre de lait

    Pour le far noir :
    - 250 gr de farine de blé noir
    - 1 oeuf
    - 1 pincée de sel
    - 1/2 litre de bouillon
    - 50 gr de beurre ou de saindoux

     

    Préparation de la recette :

    Faire chauffer 5 Litre d'eau dans une grande marmite. Ajouter la viande quand l'eau est chaude.
    Après une heure à petit bouillon, écumer. Ajouter les légumes, en gardant 2 oignons.
    Le LIPPIK : mettre les 300 gr de beurre à fondre, puis ajouter les 2 oignons émincés et laisser cuire très doucement ...
    Vous avez 1 heure pour faire la pâte à farz.
    Mélanger les ingrédients pour le farz blanc.
    Verser dans un sac. Attention, le sac ne doit être rempli qu'aux 2/3. Mettre aussitôt dans le pot qui est toujours à petit bouillon.
    Pour le farz noir, sortir du pot le bouillon, et y ajouter le beurre pour qu'il fonde. Quand ce bouillon amélioré est refroidi (disons tiède, pas plus), mélanger les ingrédients du farz noir.
    Mettre dans un sac rempli aux 2/3 et hop, dans le pot.
    Maintenant, vous avez droit au repos, pendant que le tout cuit, 2 bonnes heures.

    Astuces du chef :

    Si vous vous sentez l’âme d’un chef breton, vous pouvez préparer vos farz de 2 manières :

    • Le farz noir se roule avec les paumes de la main, et vous obtiendrez ainsi ce qu’on appelle le «farz bruzunog» (ce qui signifie en miettes).
    • Le farz blanc quant à lui se coupe en tranches, c’est ce qu’on appelle «farz a-bezh» (far entier). Vous pouvez ensuite dorer les tranches à la poêle avec un peu de beurre.

    En tout, pour la cuisson, plus de 3 heures, c'est l'idéal pour le jarret de porc. Si le farz noir est brujunned, c'est à dire qu'il s'effrite, c'est qu'il est réussi. Vous avez droit au diplôme.

    Remarques :

    Les restes s'accomodent : Le farz froid est sauté dans une poèle avec le lippik. Même emploi pour les légumes. Le fin du fin : la viande sert pour un hachis parmentier... excellent.

    Conseil vin :

    Vin Rouge


    votre commentaire
  • cc

     Les Crêpes  Bretonnes :

    Crêpes  de froment  (sucrées)

    500g de farine type 55

    2c à soupe de farine  de Blé noir

    4 oeufs

    1c a café de gros sel  (Guérande )

    250 de sucre poudre

    1 litre de lait  entier

    2 sachets de vanille  ou rhum ou fleur d'oranger

     

    Dans une terrine , verser la farine , le sel , le sucre .

    Délayer petit a petit avec un peu de lait  (cuillere en bois )

    Quand la pate devient lisse , ajouter  les oeufs .

    rallonger avec le restant de lait .

    On peut ajouter aussi 50g de beurre salé fondu .

    le secret vient du temps de repos  : minimum 1heure au mieux 2h

     

    Galette Bretonne

    Les Crêpes

     

    c'est la crêpe de sarrazin salée que l'on garnit à sa convenance:

    exemple 'la complète 'jambon /fromage /oeuf

    Crèpe de Blé Noir

    500g de farine de Blé Noir  (sarrazin)

    1 verre de farine de froment

    2 oeufs

    1 c a soupe de gros sel  de Guérande

    1/2 l de lait entier

    1/2 l d'eau

     

    Dans une terrine verser la farine et le gros sel

    délayer avec un peu d'eau , bien mélanger pour eviter les grumeaux

    Ajouter un  par un les oeufs

    Rallonger avec le lait

    temps de repos  1 heure minimum

     

    Au moment de faire la crèpe sur le billig bien chaud , si la pâte est trop épaisse  rallonger avec un peu d'eau , elle doit être souple et élastique  pour bien  l 'étirer.

    je prépare les galettes à l'avance , c'est plus facile quand il y a de nombreux convives à table .Puis je réchauffe la crêpe sur  billig  avec du bon beurre , que je garnis d'ingrédients aux choix .

    Servir avec un bon cidre Fermier .

    Bon appétit !

     

     

     


    3 commentaires
  • Plougastel-Daoulas 

     

    Plougastel-Daoulas

    commune  a  la pointe de la Bretagne , se situe a10kms de Brest

    Les habitants s'appellent "Plougastel" et les femmes "Plougastelen"

    Origines de Plougastel

    Plougastel est une paroisse bretonne fondée vers le VI ème siècle. Son bourg était appelé en breton Gwikastell. Sa superficie s'étendait jusqu'à Landerneau et Daoulas (Loperhet, Dirinon, St Thomas de Landerneau et le nord de Daoulas compris).
    On trouvera le nom de Plougastel au XI ème siècle : l'abbaye deLandévennec y avait alors des possessions.
    En 1173, l'abbaye de Daoulas étendit son emprise : d'elles dépendirent, outre divers lieux, le prieuré de la Rose des moines (aujourd'hui La Fontaine blanche) et, l'église paroissiale. Les hameaux sont alors regroupés en "breuriez", unités de territoire impliquant collectivement le culte des morts et l'entraide des vivants. Autour des chapelles s'organisent huit "Kordenned", relais entre la paroisse et les fidèles.

    Plougastel-Daoulas

    Aux XV ème et XVI ème siècles, Plougastel s'enrichit grâce à la culture du lin et du chanvre. Les toiles fabriquées sont exportées jusqu'en Espagne, en Angleterre ainsi qu'au Portugal. Beaucoup de paysans achètent leurs terres, deviennent propriétaires : La paroisse construit sept des huit chapelles

    Plougastel-Daoulas

    Plougastel-Daoulas

    Chapelle St Tremeur XVe siècle - 1581 la plus petite des 7 chapelles

    Plougastel-Daoulas

    En 1598, la peste sévit à Plougastel.Jehan III de Kerérault évoqua le premier la construction d'un calvaire afin de conjurer le sort. Le calvaire fut édifié de 1602 à 1604. Construit à partir de pierre de Logonna et de Kersanton gris bleuté, il est constitué de plus de 180 statues

    En 1675, les manufactures de Colbert ruinent pratiquement l'industrie de la toile. La production agricole évolue vers les céréales et, grâce à la douceur du climat, le maraîchage prospère. Le fraisier du Chili, importé par Frézier, est signalé à Plougastel dès 1766 (voir histoire de la fraise).

    Plougastel-Daoulas

    Chapelle St Guénolé

    Plougastel-Daoulas

    Plougastel-Daoulas

    Plougastel-Daoulas

    Plougastel-Daoulas

     

    Plougastel-Daoulas

    le calvaire avec ses 180 personnages

    Plougastel-Daoulas

     


    votre commentaire
  •  

    Formidable avancée de granit vers la mer, le cap Frehel domine celle-ci du haut de ses 70 mètres, point culminant du littoral de la Côte d'Emeraude

    Cap Frehel

     le Cap Fréhel offrent l’une des plus belles vues de Bretagne. Site d’exception, réserve ornithologique, entre ajoncs et bruyère, la promenade mène jusqu’à l’illustre fort la Latte

    Dominant la mer, le Fort La Latte, construit au 14e siècle, remanié au 17e, et restauré au début du 20e, surplombe superbement la mer.

     

    Cap Frehel

    Côte de Granit rose

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Dans la douceur de l'hiver , l'ajonc déroule un tapis d'or sur la lande

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel

    Cap Frehel


    2 commentaires